Lancée durant la phase de confinement, la Coalition Innovation Santé vise à promouvoir le développement de solutions numériques au profit d’un meilleur suivi du patient à son domicile.

Comment assurer la continuité des soins des patients chroniques, quand une partie des ressources se focalise sur la prise en charge des patients atteints de Covid-19 ? Comment contribuer au désengorgement des services hospitaliers ? Et comment l’innovation numérique peut- elle soulager l’activité des soignants tout en répondant aux besoins réels des patients ? Telles sont les questions qui, dès le 25 mars, ont abouti à la constitution de la Coalition Innovation Santé, un regroupement inédit de plusieurs catégories d’acteurs de santé.

« L’idée de ce projet est née de mes échanges avec des médecins, explique Franck Mouthon, président de France Biotech, à l’origine du projet. Ils s’interrogeaient sur la possibilité de disposer plus rapidement d’innovations technologiques, afin de mieux répondre à la prise en charge des malades chroniques, dans le contexte de tension majeure posée par l’épidémie de Covid-19.» En quelques coups de fil et quelques jours, il constitue une équipe de choc, immédiatement opérationnelle.

Partir des besoins réels des usagers

Aux côtés de France Biotech, MedTech in France, France digitale et le laboratoire AstraZeneca s’associent pour mettre des experts à disposition. rapidement, de nouveaux acteurs rejoignent la démarche : l’AP-HP, Bpifrance, EIT Health, ainsi que plus d’une cinquantaine d’institutions ou d’entreprises. du côté des start-up technologiques, plus de 400 d’entre elles déposent un projet. C’est la société digital Pharma Lab qui est chargée de l’évaluation méthodologique et du déploiement des projets. a l’issue de deux appels d’offres, 47 solutions sont sélectionnées,dont 18 étaient financées ou sur le point de l’être début juillet. Et près de 2,5 millions d’euros seront investis par les partenaires de la coalition. «La force de cette méthode, c’est que nous partons des besoins exprimés sur notre site par des services hospitaliers, qu’ils soient publics ou privés, précise Franck Mouthon. L’objectif est d’éviter l’erreur trop souvent constatée par le passé : l’élaboration de services technologiquement performants, mais qui ne s’intègrent pas aux usages des professionnels et des patients.»

Des solutions très variées

La liste des solutions accompagnées par la Coalition Innovation Santé témoigne du large potentiel de la santé numérique. Biosency, par exemple, est un fournisseur d’ob- jets connectés qui permettent de monitorer les constantes des patients à domicile. Domicalis a mis au point Ambulis, un dispositif destiné à sécuriser les parcours médicaux et chirurgicaux, tandis que Calmedica propose un télésuivi des patients par le biais de SMS. myCharlotte développe une appli Web, « Bulle », offrant plus de 30 activités en audio et vidéo adaptées aux patients atteints de cancer et soignés à domicile. Cureety est une plateforme de télésurveillance pensée pour le patient au domicile, afin d’améliorer sa qualité de vie et d’optimiser son parcours de soins. Enfin, SimforHealth va permettre la formation à distance par simulation numérique d’environ 100 000 professionnels de santé pour les patients atteints du Covid-19 et de maladies chroniques. Chacune des initiatives est soutenue par une ou plusieurs entreprises. Pfizer, par exemple, l’un des trois principaux contributeurs, s’intéresse à 12 d’entre elles, et en finance déjà 5. «Plus de 20000 patients sont d’ores et déjà concernés par ces projets, ajoute Franck Mouthon. Outre l’amélioration de la qualité de vie des patients, la Coalition Innovation Santé révèle la formidable capacité des acteurs à travailler ensemble avec agilité et efficacité, au-delà des cloisonnements traditionnels du système de santé. »

Une leçon pour l’après-Covid, quand il faudra nécessairement réformer l’écosystème de l’innovation dans le secteur de la santé.

Pierre Mongis

Article extrait du dossier Grand Angle – Spécial Innovation en santé, réalisé par CommEdition, paru dans Le Monde daté du 20 juin 2020

Photo: Darren Baker – stock.adobe.com