Diagnostiquer tôt les maladies du foie

102

Indolores, les pathologies hépatiques évoluent silencieusement. Sans diagnostic précoce, ces maladies sont découvertes trop tardivement, au stade de cirrhose ou de cancer. Aujourd’hui, l’enjeu majeur est de faire face aux maladies du foie liées à des facteurs métaboliques : absence d’activité physique, surpoids, diabète, cholestérol, hypertension artérielle. A cela s’ajoute une consommation d’alcool élevée ou trop importante au regard de l’accumulation des autres co-facteurs de risque. C’est la maladie du foie gras ou stéatose. Elle touche 14 millions de personne en France. Le stade ultérieur, la stéatohépatique métabolique – plus connue sous le nom de NASH – touche environ un million d’individus. Éviter l’évolution vers la cirrhose ou le cancer du foie, passe par une prise en charge précoce et un dépistage des personnes à risque.
Pour cela, l’AFEF souhaite aider les médecins généralistes à identifier les patients à risque, souvent âgés de plus de 50 ans, ayant des facteurs de risque de maladies hépatiques métaboliques associés à une perturbation du bilan hépatique.
L’idée est simple : fournir aux médecins généralistes un kit composé d’un questionnaire dans lequel les patients peuvent décrire leur hygiène de vie. A cela s’ajoute une « check list » d’examens à réaliser : sérologies pour les virus des hépatites B et C, marqueurs biologiques ou physiques. Des critères qui permettront aux médecins généralistes d’identifier les patients à surveiller et ceux qui méritent une exploration poussée et une prise en charge par un hépatologue.
Une collaboration étroite entre les différents acteurs du parcours de soins des patients est essentielle à la réussite de ce projet.En attendant la concrétisation nationale, ce travail est d’ores et déjà initié par les hépatologues avec les médecins généralistes de leur réseau. Ces problématiques seront abordées lors du congrès de l’AFEF qui se déroule à Nice du 4 au 7 octobre.
Pr Christophe Bureau Hépato-gastro-entérologue au CHU Purpan de Toulouse et secrétaire général de la société française d’hépatologie (AFEF).