Lutte contre le cancer : la force du collectif

Le Vice-Président R & D de Sanofi France, Jacques Volckmann, détaille les ambitions du leader français de la pharmacie contre le cancer.

Quels sont les principaux enjeux posés par la lutte contre le cancer ?

En dépit des progrès, il reste d’importants besoins médicaux non couverts. Nous nous devons en priorité de répondre collectivement aux attentes fortes et légitimes des patients. Par ailleurs, il faut poursuivre les avancées dans la connaissance et la compréhension fine des tumeurs, car c’est par cette voie que nous pourrons diminuer les résistances et améliorer les taux de réponse des patients. Un autre enjeu dépend de notre capacité à bien utiliser les technologies d’avenir, avec l’ambition de « réveiller  » le système immunitaire et d’aller chercher frontalement les cellules tumorales pour les détruire. La thérapie cellulaire, enfin, doit être soutenue et encouragée, car elle offrira demain des solutions thérapeutiques très efficaces, à condition de savoir la combiner avec d’autres traitements et d’y recourir au bon moment pour les bons patients.

Comment le groupe Sanofi s’investit-il aujourd’hui dans cette aire thérapeutique ?

Avec 40 % de notre budget R & D en France contre 15 % il y a quatre ans, l’oncologie est devenue le premier de nos quatre piliers stratégiques. Cet investissement conséquent est nécessaire, car la mise sur le marché d’un candidat médicament est un parcours long et incertain.

La plateforme R & D et industrielle de Vitry-sur-Seine, centre mondial d’excellence dévolu à la recherche en cancérologie, témoigne d’un effort sans précédent de Sanofi en France, sur toute la chaîne de valeur du médicament. Et 70 % de nos chercheurs sont basés en France, qui reste le point d’ancrage central du groupe. Sanofi propose d’ores et déjà de nombreuses innovations pour améliorer la vie des patients dans plusieurs cancers, comme ceux du poumon, de l’épiderme ou encore le myélome multiple. Et nous sommes également engagés dans l’élaboration de molécules permettant de réactiver le système immunitaire contre les cellules tumorales de patients atteints de cancer.

Comment collaborez-vous avec l’écosystème mobilisé contre le cancer ?

C’est la clé des futures victoires contre le cancer. Si une partie de nos travaux de recherche est menée par nos équipes en interne, une part croissante de nos investissements vise à multiplier les acquisitions ou les partenariats, avec des start-up et des biotechs, des institutions publiques et des services hospitaliers. Avec Innate Pharma, nous explorons par exemple le potentiel très prometteur des cellules NK (Natural Killer ou cellules naturelles tueuses). Avec plusieurs partenaires, dont Gustave-Roussy et l’Université Paris-Saclay, nous portons également le projet du Paris Saclay Cancer Cluster. D’ampleur inédite en Europe, il rassemblera les meilleures expertises au service du futur de la médecine personnalisée.

Stéphane Corenc


Article extrait du dossier Grand Angle spécial Cancer réalisé par CommEdition, parution dans Le Monde daté du 10 septembre 2022.

Photo : Jean Chiscano- Sanofi France / DR