Le dynamisme de la recherche en dermatologie

Pr Nicolas Dupin, dermatologue à l’hôpital Cochin (AP-HP), Président de la Société française de dermatologie (SFD).

La dermatologie est une spécialité un peu particulière. Plus de 3 000 maladies de peau sont recensées. Certaines ne sont pas forcément considérées comme étant un fléau majeur en termes de retentissement sur la santé publique et, pourtant, elles constituent souvent pour les malades un fardeau très important, car ce sont des maladies affichantes.

La Société française de Dermatologie (SFD) a pour principale mission de soutenir et de promouvoir la recherche clinique et fondamentale. Elle consacre une part importante de son budget au financement de projets originaux. Informer le public, aider au diagnostic précoce, améliorer la connaissance des maladies et des traitements sont des enjeux essentiels pour les patients et les dermatologues. C’est pour répondre à ces défis, qu’a été créé le Fonds de dotation de la dermatologie avec pour objectif d’aller chercher des financements au-delà des partenaires habituels, en faisant appel au mécénat de particuliers ou d’entreprises.

La deuxième finalité de la SFD est la formation. Comme chaque année, début décembre, est organisé un congrès national, les Journées dermatologiques de Paris (JDP), avec de nombreuses sessions de formation continue, à la fois en présentiel et en virtuel. Autre fonction de l’association, la mise à disposition des dermatologues des outils d’aide à la décision thérapeutique. Chronoreco, par exemple, est une application qui permet d’avoir rapidement accès aux recommandations pour une meilleure prise en charge des patients. Outre la diffusion des connaissances, une des particularités de la SFD tient à l’existence de 30 groupes thématiques ayant un intérêt particulier dans des domaines spécifiques. Ces groupes permettent d’insuffler un réel dynamisme dans la recherche. D’énormes progrès ont pu être faits dans le traitement du mélanome (immunothérapie), de l’urticaire chronique, du psoriasis (biothérapies)… On assiste actuellement à une véritable révolution en dermatologie et la SFD est à l’origine d’avancées majeures dans la compréhension et dans la prise en charge des maladies de peau.

Article extrait du dossier Grand Angle spécial Dermatologie réalisé par CommEdition, parution dans Le Monde daté du 2 décembre 2021.

Photo : DR

Article précédentLe handicap des dermatoses apparentes
Article suivantChanger la trajectoire des cancers du sang